Les abeilles c’est trop bien

 

Les abeilles, c’est trop bien. Même si on n’apprécie pas de les voir squatter la table de la terrasse lors des sessions barbecue, il ne faut pas oublier qu’elles ne sont pas là pour rien et qu’elles apportent pleins de bonnes choses sur terre. On vous les énonce dans cet article, c’est parti !

Tous ensemble pour sauver Queen Bee (…non pas Yoncé) 

 

beyonce1

Queen Bee, ses faux-bourdons et ouvrières ne chôment pas, jamais.
En effet, pour obtenir juste un petit kilo de miel, 6 000 abeilles sont mobilisées. Elles vont parcourir plus de 150 000 km tout en butinant plus de 5 millions de fleurs : soit un trajet total équivalent à 4 fois le tour de la Terre. (Vous aussi vous avez le tournis ?).

Il ne faut surtout pas oublier que, sans les abeilles, c’est tout notre écosystème qui se fragilise. Et cela fait déjà 30 ans que les abeilles sont de moins en moins nombreuses…

On ne va pas vous faire la morale, ni vous dire quoi faire, toutefois on peut questionner notre façon de recycler. Et d’apprendre désormais que l’on peut recycler sans envisager automatiquement une rentabilité financière, mais en devenant acteur à la préservation de notre environnement.

L’exemple qui tue : les cartouches d’encre des imprimantes.

Rien qu’en France et pour l’année 2015, 81 millions de cartouches d’encres ont été utilisées et jetées. Soit 19 400 tonnes. Soit le poids de la Tour Eiffel. Ou de 34 Airbus A380. Ou d’un mignon troupeau de 2771 d’éléphants d’Afrique. Bim.

Ces cartouches, fabriquées à partir de dérivés de pétrole, demandent une grosse dépense énergétique pour. Or on ne pense pas au recyclage de ce produit. Alors qu’il existe dans la plupart des emballages de cartouches un bon de retour pré-affranchi et adressé au fabriquant (notamment les cartouches d’encre jet laser). Non, non et encore non : on ne les jette pas dans la poubelle.

Parce qu’il se trouve que des gens y ont pensé à notre place : l’objectif de Miss Abeille (dont on a parlé dans cet article), par exemple, serait de pouvoir recycler 40 000 cartouches en une année. Si cet objectif est atteint, 10 ruches seront alors créées. On est loin des 19 400 tonnes (ou comment avoir le bourdon), mais c’est déjà un très bon pas.

 

200w_d

 

 

Parraine ta ruche !

Si vous êtes sensible à la survie des abeilles, il y existe aussi une autre action proposée par l’association « Un toit pour une abeille« : la possibilité de parrainer une ruche entière !
Ouverte principalement aux entreprises pour un parrainage d’une ruche complète, les particuliers peuvent également le faire sur une partie de la ruche : 4 000 petites abeilles à dorloter.

Le principe reste, dans l’ensemble, le même pour les deux cas. Une ruche parrainée par l’entreprise portera son nom et son image, et vous accéderez à un suivi complet et détaillé de la ruche, le tout agrémenté de photos (Oh chéri, regarde comment elle est toute mignonne avec ses petites pattes velues !).


Et petit plaisir en retour, et pas des moindres : obtenir votre propre miel !
Sur une cotisation mensuelle pour les particuliers ou annuelles pour les entreprises, vous recevrez plusieurs pots par an à votre nom ou logo.
Avec la satisfaction et la garantie de la provenance de ce doux nectar.

Sans impacter l’environnement. Eh ouais.

 

Les sites évoqués dans l’article :

missabeille.fr
cartouche-vide.fr
untoitpourlesabeilles.fr

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s