Madame Lavable # 1 : À vos mouchoirs !

Oyez, Oyez !

Aujourd’hui nous lançons une nouvelle rubrique, celle de « Madame Lavable » !

Elle aura pour objectif de vous faire découvrir ou redécouvrir des produits généralement connus comme jetables qui au départ, étaient … lavables !
En effet, et à l’ère du zéro déchet, nous accordons une place de plus en plus grande sur notre façon de consommer : moins, mieux et surtout durablement. Sans pour autant revenir à l’âge de pierre.
On va simplement essayer de vous donner des idées un chouïa différentes, qui peuvent faciliter la vie tout en vous aidant à respecter vos bonnes résolutions.

 

greatidea

 

Alors aujourd’hui, nous allons parler de… mouchoirs.
Et en tissu s’il vous plaît !

Les mouchoirs en papier se sont bien intégrés dans notre quotidien. Tellement qu’on n’arriverait plus à s’imaginer comment c’était avant.
Et bien, avant, il y avait les mouchoirs en tissu.

Oui, chers petits enfants des années 70/80, ça fait resurgir des vieux souvenirs.
Des souvenirs qui resteront gravés à jamais dans votre mémoire, même si vous avez tout fait pour les effacer.
Rappelez-vous, ces séjours forcés chez la vieille tante pour aller déguster la tarte au sucre. Cette tante qui avait chez elle une commode imposante, majestueuse, qui renfermait un nombre incalculable de mouchoirs en tissu.
Ils inondaient les tiroirs.
C’était vertigineux.

Vous avez compris bien plus tard que c’était pour l’oncle Gilbert tous ces bouts de tissu. Lui qui avait toujours le rhume, lui qui faisait un bruit de trompette assourdissant avec son nez. Il avait le chic pour tremper son museau dans ce truc bleu foncé à carreaux, juste au moment où vous approchiez de lui pour qu’il prenne sa part de tarte. #traumatisme

 

fillenezpeur

 

Dites-vous, petits enfants des années 70/80, qu’on a tous connu ça. On vous soutient. Bisous.

Bonne nouvelle : on va vous réconcilier avec les mouchoirs en tissu.

C’est notre mission. Enfin la mission que je me suis donnée.
Toute seule.
Comme une grande.
Folle.

Des mouchoirs pas très « Kleen »(ex)… 

La principale matière pour la fabrication de ces mouchoirs jetables, c’ est le bois.
Et qui dit bois, dit forcément arbres, et qui dit arbres dit jolies forêts…

Sur ce lien vous pouvez observer le nombre de mouchoirs vendus par la marque Kleenex depuis le 1er janvier 2018… Effrayant, n’est-ce pas ?  Et c’est sans compter les autres marques des mouchoirs jetables…

D’après le site Planetoscope, 32 milliards de mouchoirs en papier sont vendus en France chaque année, soit plus de 1040 par seconde.

Il faut un arbre de taille moyenne pour faire l’équivalent de 850 boîtes de 100 feuilles. Notez que ce même arbre pourrait faire tranquillement son travail : absorber 120kg de CO² par an et le transformer en oxygène, par exemple.

 

Alors qu’est ce qu’on attend pour arrêter de se moucher là-dedans ? Parce que….

1.Le mouchoir en tissu… c’est doux !

Un mouchoir en tissu est principalement fait de… tissu.  Et donc bien plus doux pour notre petit museau délicat.
Adieu nez rouge de clown par un temps d’hiver.
Adieu loose hivernale lorsqu’on arrive au boulot avec un nez qui a doublé de volume grâce aux frottements de mouchoirs en papier blanchi au chlore.
Tout ça c’est fini avec le mouchoir en tissu. Plus aucun frottement agressif. Votre nez ne dira plus « nez peur », mais il sera un « nez sauvé » et vous remerciera d’être à nouveau un « nez doux ».
(Rassurez-moi, vous vous souvenez de cette pub Lotus complètement barrée ?)

nezpeurnezsauve

2. Le mouchoir en tissu… c’est économique et durable !

Forcément le mouchoir en tissu a cette particularité d’être économique. On ne va pas s’amuser à le jeter dans les ordures une fois qu’on s’est mouché. Ce n’est pas le but… #logique.
Il est généralement plus grand qu’un mouchoir en papier,  on peut se moucher deux à trois fois avant de le ranger dans une petite pochette (le temps de rentrer chez soi et de le mettre dans le tambour de la machine). Il ne prend vraiment pas de place, le mouchoir se faufilera aisément avec le reste du linge sale.
Bien sûr, il faut en prévoir plusieurs à emporter au cours de la journée et avoir des rations de secours lors des poussées de rhume.

Ça peut paraître plus cher, mais devinez quoi ? Pas du tout.

Si on compte en moyenne 1€ le mouchoir en tissu et que vous en achetez 10, cela vous revient logiquement à 10€. Or un lot de mouchoir en papier vendu en moyenne à 3€ comprends 10 petits paquets qui contiennent à l’intérieur 10 autres petits mouchoirs. Sur le coup, le mouchoir en papier coûte moins cher sur l’instant T. Or dans la durée, c’est le mouchoir en tissu qui le remporte forcément. De par sa composition, sa capacité d’être lavable et surtout sa résistance. Oui, on est drôlement forts en maths.

3. Soyez vintage, et faites-les vous-mêmes !

On ne va pas se faire mal, ni s’afficher avec nos vieux mouchoirs récupérés chez mamie (même si à l’usage, ils sont pourtant de plus en plus doux et moelleux). Il est tout à fait possible de se les créer soi-même !
En effet, récupérer de vieux t-shirts, des langes de votre loustic, ou acheter directement du tissu en mercerie afin de personnaliser vos mouchoirs en pièce unique, c’est tellement cool.

Alors, prêts à dire adieu aux mouchoirs jetables ?

papier.gif

 

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s