Les préjugés sur la vente à domicile passés au lance-flammes

La vente à domicile, c’est rien que des mamies qui vendent des trucs kitsch et inutiles à d’autres mamies. En plus, c’est même pas un vrai métier et ça sent l’arnaque pyramidale. Et avec internet, franchement, plus personne ne fait ce genre de réunions stupides.

On en entend des vertes, des pas mûres et des bien pourries sur notre activité. La vente à domicile.

Si 183 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le monde en 2015 c’est synonyme  de déchéance, nous on veut bien continuer d’agoniser tranquilles.

 

En France, ça représente quelque chose comme 4 milliards de chiffre d’affaires , et c’est un chiffre en croissance. Ça fait aussi plus de 700 000 emplois. Et, au vu de sa croissance qui est loin de faiblir, le secteur a su attirer une force de vente bien plus jeune : 54% ont moins de 45 ans. Alors c’est vrai, il y a aussi des seniors plus près de l’âge de la retraite, mais vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ? Peut-être parce que, contrairement à d’autres métiers, on peut pratiquer le job même quand on a veilli : on est pas mis au rebut pour des raisons d’esthétique parce que « vous comprenez, vos rides ne sont pas raccord avec votre bureau design ».

Si les 640 000 vendeurs et vendeuses à domicile faisaient tous ça par défaut, le couteau sous la gorge, ça fait longtemps qu’on aurait tous mis la clé sous la porte.

 

Peu de gens le savent, mais il existe désormais un vrai diplôme d’état de la vente directe : la License professionnelle Marketing et Management de la Vente Directe. Parce que oui, on peut vouloir devenir vendeur à domicile, et voir ça comme une aventure entrepreneuriale, envisager de manager une équipe. Ça peut vraiment être une vocation. Mais comme dans la vente directe, contrairement aux idées reçues, on n’est pas sectaire, on peut aussi devenir VDI sans diplôme dans le domaine commercial. Parce que les entreprises de vente à domicile ne demandent souvent qu’une seule et même chose à leurs nouvelles recrues : de l’envie, de la motivation et de la passion ! Le reste, ils en font leur affaire, et forment eux-mêmes leurs poulains. Le taux d’accès à la formation dans le secteur est d’ailleurs presque 3 fois supérieur à la moyenne nationale.
En ce qui concerne cette histoire de légende des pyramides, rendez vous compte qu’on est pas Bernard Madoff.
Dans le système pyramidal, le nouveau pigeon est contraint, pour des motifs  multiples, de dépenser une somme souvent conséquente afin d’intégrer le réseau. Cet argent sera réparti entre les personnes situées plus haut dans la pyramide. La vente de produits en devient accessoire. C’est du goinfrage, de l’escroquerie et c’est beurk, on est bien d’accord.

La vente directe multiniveau, en revanche, est une activité économique reconnue par la loi et basée sur la vente de produits. Le distributeur indépendant est bien souvent au départ un consommateur satisfait du produit et qui choisit de le vendre. Cette fois, les gains ne sont plus le fruit des dépenses des adhérents mais évoluent en fonction des ventes réalisées. Et quand il rencontre quelqu’un qui veut aussi , il le recrute, l’intègre à son équipe, le guide et le manage. Comme dans une vraie entreprise. CQFD.

Si vous vous imaginiez des réunions d’octogénaires en robes de laine à fleurs autour d’un pèle-pomme qui marche à la manivelle, allez donc vous laver le cerveau au savon (bio, le savon, s’il vous plaît).

 

Aujourd’hui, la vente directe concerne certes l’univers culinaire, mais aussi le bien-être, la diététique, la mode, la cosmétique et l’entretien ménager. Au programme, bijoux hyper tendance, sextoys, produits bio, vêtements que vous ne verrez nulle part ailleurs. Et les réunions à domicile, ça ressemble drôlement à une joyeuse bande de copains copines qui se marrent en goûtant/sniffant/essayant vos produits. Le grand maître Internet ne peut pas lutter contre le plaisir que procurent les relations humaines. Un jour, lassés de traîner la patte dans les immenses centres commerciaux, fatigués de faire votre petit shopping seul derrière votre écran, vous déciderez peut-être de goûter à l’expérience à domicile. Vous savez quoi ? C’est tout le mal qu’on vous souhaite.

La prochaine fois, on sera en 2017, alors on vous souhaitera une année extraordinaire.

 

Un commentaire

  1. […] Source : Les préjugés sur la vente à domicile passés au lance-flammes […]

    J'aime

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s